Biographie et références d'Emmanuel Sander

 

Emmanuel Sander est Professeur de Psychologie à l'Université Paris 8, directeur adjoint du laboratoire Paragraphe et coresponsable de l'équipe « Compréhension, Raisonnement et Acquisition des Connaissances ». Il est auteur du livre L’Analogie, du naïf au créatif (L’Harmattan, 2000) et co-auteur du livre Les Connaissances Naïves (Armand Colin, 2008).

Son dernier ouvrage, Surfaces et Profondeurs, a été coécrit avec Douglas Hofstadter et paraîtra cette annéechez Odile Jacob. Il défend la thèse selon laquelle l’analogie, qui permet de traiter l’inconnu comme du connu, constitue le moteur principal de la pensée. Loin d’être un phénomène ponctuel, l’analogie envahit et détermine la cognition de pied en cap, depuis les actes les plus banals et inconscients jusqu’aux découvertes scientifiques les plus créatives, en passant par ce qui guide la manière dont chacun interagit avec son environnement, interprète une situation, raisonne au quotidien, prend des décisions, acquiert de nouvelles connaissances.

Dans cette conférence, Emmanuel Sander défendra l’idée selon laquelle la présence prépondérante et grandissante des technologies numériques dans notre vie quotidienne produit de nouvelles sources d’analogie. Le monde numérique a été pensé par analogie avec le monde sensible, mais désormais c’est le monde sensible qui commence à être aussi pensé à travers des analogies issues du monde numérique. Ceci augure de changements psychologiques profonds, et même vertigineux si l’on rapporte la durée de période de conception des technologies numériques, infime, à l’échelle de la vie humaine.

Un enjeu particulier consiste à s’interroger sur les transformations qu’apportera Internet dans notre rapport au savoir. Internet représente une source d’informations quasiment inépuisable et la tentation est grande de se dire qu'il n'est pas nécessaire d’apprendre, car toutes les connaissances sont à portée de la main. La question de l’appropriation de la connaissance se trouve posée avec une acuité nouvelle, car le plus important pour le développement psychologique n’est pas ce qui est aisément disponible sur la Toile, mais ce que l'apprentissage structure mentalement.

 

 

Bibliographie Sélective :

 

Hofstadter, D., & Sander, E. (parution 2012). Surfaces and Essences. New York: Basic Books (version anglaise). Surfaces et Profondeurs. Paris: Odile Jacob (version française).


Lautrey, J., Rémi-Giraud, S., Sander, E., & Tiberghien, A. (2008). Les connaissances naïves. Paris, Armand Colin.


Sander, E. (2000). L’analogie, du Naïf au Créatif : analogie et catégorisation. Paris, L’Harmattan.


Sander, E. (2007). Processus cognitifs, analogie et conception/évaluation de sites. In S. Ionescu, & A. Blanchet (Eds.), Nouveau Cours de Psychologie : Psychologie sociale et ressources humaines (Ouvrage coordonnée par M. Bromberg et A. Trognon, pp. 479-488). Paris, PUF.


Sander, E. (2008). En quoi Internet a changé notre façon de penser ? In P. Cabin & J-F Dortier (Eds.) La communication. Etat des savoirs. Auxerre : Editions Sciences Humaines. 363-369


Sander, E. (2009). Une révolution cognitive, Sciences Humaines, 200,50-51


Sander, E. (2009). L'analogie, source de nos apprentissages. Les Dossiers de la Recherche (L’intelligence), 34, 82-87.


Sander, E. (2011). Penser par analogie. In J-F Dortier (Ed.) Le cerveau et la pensée. Auxerre : Editions Sciences Humaines, 345-353